Interview de Emma Esnard, basketeuse de haut niveau à l'IUT2


Emma ESNARD est étudiante à l’IUT2 de Grenoble en deuxième année du DUT Techniques de commercialisation. Elle est depuis toujours passionnée de Basket-Ball, qu’elle pratique à haut niveau depuis qu’elle est petite. Entre son stage et le rendu de son mémoire, Emma nous a accordé quelques instants pour revenir sur sa participation à la Melty Basket Ball ligue universitaire au mois de mai.

IUT2 : Peux-tu nous expliquer ton parcours sportif ?
EE : J’ai débuté à St-Egrève quand j’étais petite en benjamine, puis j’ai tout de suite intégré le club « Etoile de Voiron ». J’ai évolué depuis benjamine et désormais je suis sénior. Je suis passée par le pôle « CREPS » qui est un centre de formation et maintenant j’évolue en sénior à Voiron.

IUT2 : Pourquoi as-tu choisi ce sport ?

EE : Déjà parce que c’est un sport de famille, ma mère le pratiquait et ma sœur aussi. On est un peu des mordues du sport! Et puis le basket, comme j’étais grande, c’était assez facile.

IUT2 : Tu viens d’être Vice Championne à la Melty Basket Ball ligue universitaire avec l’équipe de l’UGA, c’était comment ce championnat ?
EE : C’était vraiment un chouette voyage! On a joué dans un cadre agréable. Pour la première fois, 3 équipes de l’Université Grenoble Alpes concouraient, 2 équipes en M2 et une équipe en Melty.  On finit Vice Championnes, c’est bien, même si on aurait voulu avoir la médaille d’or.

IUT2 : Peux-tu nous parler de ton parcours scolaire ?
EE : Je suis en DUT techniques de commercialisation, je finis ma deuxième année. J’ai vraiment apprécié cette formation, elle se finit aujourd’hui, avec le rendu de mémoire. Ce fut une belle expérience.

IUT2 : Peux-tu nous raconter une de tes journées types ?
EE : Je me lève à 6h30, je pars à 7h00 de Voiron, et j’arrive à 8h00 à Grenoble. 8h00-17h00, c’est une journée classique. 17h je reviens, je prends un goûter jusqu’à 18h. J’étudie de 18h00 à 20h. De 20h à 22h c’est l’entrainement, puis j’essaye de réviser entre 22h et le coucher, puis je me couche à minuit et s’est reparti.

IUT2 : Qu’est-ce qui te plait dans ce cursus, à l’IUT2 ?
EE : Toutes les matières qui m’ont permis de développer des compétences à la fois transversales et personnelles.

IUT2 : C’est compliqué d’allier le sport et les études ?
EE : Oui, c’est un rythme à prendre, mais j’ai l’habitude car cela fait 13 ans que j’évolue comme ça. Il faut être rigoureux avec soi-même, s’imposer des temps de travail, est être très organisé.

IUT2 : Et pour la suite ?
EE : Je ne sais pas encore, l’année prochaine je vais en Irlande en DUETI. Cela me permettra de me recentrer sur moi-même, sur mes études, et je verrai à ce moment là. Ce sera la première année où je compte arrêter le basket, en tout cas le basket de haut niveau. J’effectue quand même 5 entraînements dans la semaine, en plus des matchs. L’Irlande ce sera être un nouveau voyage, autant sur le plan sportif que personnel.

IUT2 : Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter ?
EE : Que je continue de m’épanouir comme je le fais et pleins de bonnes choses, pour mes études et le reste!


3 questions à Fanny Travers, Championne de France 2016 – étudiante en Carrières sociales.



 Fanny pratique le handball depuis maintenant 13 ans, elle consacre à cette discipline une grande partie de son temps extra-scolaire. En parallèle, elle mène à bien sa deuxième année de DUT Carrières Sociale option éducateur spécialisé. Fanny a répondu aux questions de l’IUT2 de Grenoble pour expliquer comment réussite scolaire et succès sportif sont envisageables.


IUT2 : Avec l’équipe féminine de handball de l’Université vous avez  remporté le titre de Championne de France Universitaire. Tu fais aussi partie d’un club à la Motte-Servolex. Peux-tu nous en dire plus ?
FT : En effet avec l’équipe nous avons gagné ce titre en mai 2016 à Lille, ce qui nous a permis de nous qualifier pour le Championnat Élite. Nous avons des matchs et regroupements réguliers, l’équipe est composée de filles issues de toutes les écoles de  l’Université Grenoble Alpes avec des niveaux différents, ce qui est l’une de nos qualités ! Je joue également au club du SHBC de la Motte-Servolex en nationale 2. Nous avons des entraînements d’environs 1h30 tous les jours, hormis le mercredi et les week-end sont consacrés aux matchs.


IUT2 : Comment arrives-tu à concilier les études et le sport ?

FT : C’est une réelle organisation quotidienne, d’autant plus que j’habite à Drumettaz (Aix les Bains). Il faut anticiper chaque journée (trains, repas, affaires de sports, cours). Le DUT est une formation que j’apprécie, les cours sont intéressants. J’écoute beaucoup en cours ce qui me permet de retenir plus facilement et d’avoir moins de travail au moment des partiels. Après, la priorité ce sont les études, lors d’examens il m’arrive d’être dispensée d’entraînements.

IUT2 : Quels sont tes objectifs professionnels et sportifs ?
Je souhaite réussir mon DUT mais surtout mon diplôme d’état d’éducateur spécialisé (DEES) tout en continuant de jouer au handball. Avec l’équipe du SHBC nous sommes pour l’instant dans le haut du classement sur les 12 équipes de notre poule. Notre objectif est de vivre une montée, passer de nationale 2 à nationale 1. C’est réellement excitant et encourageant ce que nous vivons actuellement, car si on y parvient ce sera l’aboutissement de toute une année de travail et d’efforts importants.